Mon biologiste médical,
l’expert de mes diagnostics biologiques

19 sept. 2017

Maladies non transmissibles : l’OMS tire la sonnette d’alarme

Dans un rapport rendu public le 18 septembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’alarme de l’impossibilité de réduire d’un tiers, d’ici 2030, le taux de mortalité prématurée due des maladies non transmissibles, dites MNT (diabètes, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques, cancers, etc.).

Principaux facteurs de mortalité au monde, les maladies non transmissibles sont, chaque année, à l’origine de 15 millions de décès de personnes âgées de 30 à 70 ans. Une situation encore plus dramatique dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où plus de 80% de ces décès dits « prématurés » surviennent, cette épidémie étant « alimentée par la pauvreté, (...) le commerce de produits qui nuisent à la santé, l’urbanisation rapide et la croissance de la population ». Pour l’OMS, « une action politique plus audacieuse est nécessaire pour lever les obstacles à la lutte contre les MNT, avec la mobilisation des ressources nationales et externes, ainsi que la protection des communautés contre les interférences de puissants acteurs économiques ».

515 Dernière modification le mardi, 03 juillet 2018