Mon biologiste médical,
l’expert de mes diagnostics biologiques

31 août 2017

Les vaccins obligatoires passent à 11

Fin août, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a rendu obligatoires 11 vaccins -jusqu’ici uniquement recommandés- pour les enfants, au lieu de 3 auparavant.

L’objectif du Gouvernement ? Enrayer la progression de maladies pouvant être dangereuses, comme la rougeole qui peut évoluer en encéphalite ou la méningite. Ces 11 vaccins (poliomyélite, tétanos, diphtérie, coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C) seront rendus obligatoires « pour une durée limitée, qui pourrait être de cinq à dix ans », a précisé la ministre, hématologue de formation. Cette annonce a tôt fait de déclencher des polémiques, notamment sur les effets secondaires neurologiques ou musculaires des vaccins. « La vaccination ce n'est pas seulement l'intérêt qu'on y trouve soi-même, c'est un enjeu de solidarité, une façon de protéger l'ensemble de la société », a répondu la ministre, qui prévoit de « faire œuvre de pédagogie » sur ce dossier brûlant.

532 Dernière modification le mardi, 03 juillet 2018