Imprimer cette page
18 mars 2019

Epidémie de rougeole : que faire face au retour de cette maladie ?

  • Taille de police

L’augmentation rapide du nombre de cas de rougeole dans les premiers mois de l’année 2019 laisse à craindre un retour de l’épidémie sur le territoire français. Points sur les gestes à faire pour éviter cette maladie.

Recrudescence des cas de rougeole

Depuis le début 2019, 288 cas de rougeole ont été déclarés en France. 90% des cas concernaient des patients non ou mal vaccinés. La DGS constate également que les foyers épidémiques actifs identifiés (certains dans des zones touristiques) augmentent le risque de propagation sur le territoire et à l’étranger.

Pourquoi cette épidémie est à prendre au sérieux ?

La rougeole est une maladie très contagieuse : le virus se transmet très facilement par la toux, les éternuements et les sécrétions nasales, et une personne contaminée peut infecter entre 15 et 20 personnes.

La période de contagion commence cinq jours avant l’éruption cutanée et dure jusqu’à 5 jours après apparition de l’éruption.

Des complications dues au virus même ou à des surinfections peuvent survenir : laryngite, otite, pneumonie ou, plus grave, une encéphalite pouvant entraîner la mort ou de possibles séquelles.

A faire en prévention

Si vous êtes nés avant 1980, vous avez probablement déjà eu la rougeole, auquel cas vous êtes protégés contre l’épidémie. En cas de doute, consultez votre médecin qui vous conseillera.

Si vous êtes nés en 1980 ou après, consultez votre carnet de santé aux pages vaccinations : si vous avez reçu deux doses de vaccin contre la rougeole, vous êtes protégés. Si vous n’avez reçu qu’une dose, n’êtes pas vaccinés ou n’avez pas votre carnet de santé, consultez votre médecin dans les délais les plus brefs.

Si vous avez été en contact avec une personne malade de la rougeole, même brièvement, et que vous n’êtes pas vacciné, une vaccination effectuée dans les 72 h suivant le contact peut éviter la survenue de la maladie.

En prévention, vous pouvez aussi bien aérer les zones de présence de la personne infectée, la transmission aérienne du virus restant possible jusqu’à 2 h dans un espace clos même après son départ. Lavez-vous régulièrement les mains avec du savon hydro-alcoolique, et limitez au maximum les interactions avec la personne atteinte.

A faire en cas d’infection

Si vous êtes atteints des premiers symptômes de la rougeole (fièvre élevée, toux marquée, écoulement du nez et des yeux, yeux gonflés, fatigue accrue), veuillez suivre les consignes suivantes :

  • Appelez votre médecin pour être pris en charge : ne vous déplacez pas à son cabinet ou aux urgences pour éviter tout risque d’infection d’autres patients.
  • Informez votre entourage et toutes les personnes avec qui vous avez été en contact ces cinq derniers jours, afin qu’elles puissent s’assurer de leur vaccination.
  • Isolez-vous chez vous : limitez les contacts avec votre entourage et aérez votre logement au moins 10 minutes par jour.
  • Si possible, portez un masque : les masques chirurgicaux sont en vente en pharmacie.
  • Si votre état de santé se dégrade, appelez le SAMU au 15 : la rougeole peut entraîner des complications graves nécessitant une hospitalisation.
260 Dernière modification le lundi, 18 mars 2019