Mon biologiste médical,
l’expert de mes diagnostics biologiques

Votre santé (33)

L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS), regroupant une majorité des syndicats de médecins libéraux, a publié en juin une charte interprofessionnelle basée autour de 12 engagements. Destinée à réaffirmer les engagements fondateurs de l’exercice libéral de santé, elle a été élaborée en collaboration avec les patients dans le cadre de la stratégie « Ma Santé 2022 ». Elle vise à promouvoir la qualité des soins délivrée par les professionnels de santé de ville et à susciter le dialogue avec les patients.

Un nouveau rapport publié par Santé publique France et paru le 28 mars 2019 fait le point sur l’évolution du dépistage du VIH entre 2010 et 2017.

L’augmentation rapide du nombre de cas de rougeole dans les premiers mois de l’année 2019 laisse à craindre un retour de l’épidémie sur le territoire français. Points sur les gestes à faire pour éviter cette maladie.

Les études médicales vont être profondément réformées à partir de la rentrée universitaire de septembre 2020. Cette réforme doit permettre de remettre l’étudiant en médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique (sage-femme) au cœur du système et mettre en avant sa réussite. Quant à la formation elle-même, elle doit mieux former les futurs professionnels de santé au savoir-être autant qu’au savoir-faire.  

Chaque femme de 25 à 65 ans pourra dorénavant bénéficier d’un dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus.

Selon un rapport publié par le Comité de Prévention du Cancer de L'American Society for Clinical Oncology (ASCO), la consommation d'alcool, même modérée, provoquerait le développement de 7 types de cancers.

Un rapport sur les disparités dans l’accès au diagnostic, au soin et au traitement, publié par Lung Cancer Europe (LuCE) le 7 novembre, lève le voile sur la disparité des offres de diagnostic et de soin en Europe et l’impact inégal des politiques nationales sur la santé des patients.

Depuis octobre 2015, un système de surveillance épidémiologique a été mis en place par Santé publique France, étendu au camp de Grande-Synthe en décembre 2015. Une étude publiée en octobre par l’INVS montre que les migrants sont particulièrement sujets aux maladies infectieuses.

Lors de la présentation de la Stratégie nationale de santé (SNS), le 18 septembre 2017, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a expliqué inscrire son action dans les pas du récent rapport du Haut conseil de la santé publique (HCSP) sur l’état de santé des Français, ses déterminants et les stratégies d’action envisageables.

Dans un rapport rendu public le 18 septembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’alarme de l’impossibilité de réduire d’un tiers, d’ici 2030, le taux de mortalité prématurée due des maladies non transmissibles, dites MNT (diabètes, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques, cancers, etc.).