Mon biologiste médical,
l’expert de mes diagnostics biologiques

Maillon essentiel d’une chaîne impliquant le médecin traitant, le pharmacien, l’infirmier(e), le biologiste fournit un indicateur de la coagulation sanguine, l’INR (International normalized ratio) qui permet d’établir une évaluation du Taux de prothrombine (TP) dans le sang. 


La fin de la phase épidémique de Zika pour l’ensemble de la Martinique a été actée le 13 octobre, le 21 octobre pour la Guyane.

Marisol Touraine a présenté, le 29 septembre, un plan de lutte contre la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques. 
Les Hospices civils de Lyon (HCL) ont mis au point un examen, la biopsie liquide, qui détecte dans le sang des mutations des tumeurs cancéreuses.

Santé publique France a publié, le 4 août 2016, les résultats de la première évaluation des expérimentations de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus.

En plein essor depuis la fin des années deux mille, la biologie moléculaire – ou analyse des acides nucléiques – révolutionne la prédisposition, le dépistage, le diagnostic et le suivi du cancer du sein. Cette technique, encore exclusive, est appelée à se diffuser. 

Les laboratoires de biologie médicale de ville sont souvent en première ligne lorsqu’un problème physiologique est suspecté chez un patient. On peut catégoriser les situations d’urgence en deux classes : celles découvertes au décours d’un examen de routine mais qui requièrent immédiatement une prise en charge spécifique ou celles qui relèvent de l’examen d’urgence proprement dit, lorsque le prescripteur suspecte déjà un risque chez le patient, qu’il soit infectieux ou cardiaque, par exemple. Ces examens d’urgence peuvent être réalisés à tout moment,  dans le cadre de l’activité normale du laboratoire ou de la permanence des soins. 

60 à 70 % des diagnostics à l'hôpital et en médecine de ville dépendent des analyses de biologie. Outre pour le diagnostic d'une maladie, les examens de biologie médicale interviennent dans le dépistage et le suivi des traitements. 

L’insuffisance rénale chronique, qui touche deux à trois millions de personnes, souffre d’un retard de diagnostic. Pourtant, les biologistes disposent de tests efficaces et faciles à mettre en œuvre dès les premiers signes biologiques.